15.2 C
Paris
lundi, juin 17, 2024

La sélection adverse

Date:

Menu

La sélection adverse

La théorie économique de la sélection adverse a été développée pour expliquer les effets néfastes de l’asymétrie d’information entre les parties prenantes lors d’une transaction économique.

Définition de la sélection adverse

La sélection adverse se produit lorsque l’une des parties impliquées dans une transaction économique dispose d’une information privilégiée par rapport à l’autre partie. Cette asymétrie d’information crée un déséquilibre dans la transaction, car la partie mieux informée peut prendre des décisions qui sont défavorables pour l’autre partie.

Un exemple courant se produit sur le marché de l’assurance. Les individus qui ont un risque plus élevé d’avoir un accident ou de tomber malade sont plus enclins à souscrire une assurance. Cela crée un déséquilibre, car les compagnies d’assurance sont confrontées à une sélection adverse, où elles sont plus susceptibles de couvrir des individus à risque élevé qui vont leur coûter cher, ce qui favorisera dès lors une augmentation des tarifs pour tous les assurés.

Explication

La sélection adverse peut être expliquée par le fait que les parties mieux informées ont une incitation à dissimuler l’information qui pourrait être défavorable pour l’autre partie. Cela peut entraîner une mauvaise qualité des produits ou services, des coûts plus élevés, ou même l’échec de la transaction.

Prenons l’exemple d’un marché de voitures d’occasion. Les vendeurs de voitures d’occasion ont une meilleure connaissance de l’état réel du véhicule par rapport aux acheteurs potentiels. Les vendeurs peuvent dissimuler des défauts ou des problèmes mécaniques, ce qui entraîne une sélection adverse pour les acheteurs. Les acheteurs risquent d’acheter des voitures de mauvaise qualité à des prix trop élevés.

Exemples de sélection adverse

Outre le marché de l’assurance et le marché des voitures d’occasion, la sélection adverse peut être observée dans de nombreux autres domaines. Voici quelques exemples supplémentaires :

  • Le marché du travail : les employeurs peuvent être confrontés à une sélection adverse lorsqu’ils embauchent des employés. Les candidats peuvent exagérer leurs compétences ou dissimuler des informations importantes.
  • Les marchés financiers : les investisseurs peuvent être confrontés à une sélection adverse lorsqu’ils achètent des actions. Les entreprises peuvent dissimuler des informations financières défavorables. L’asymétrie d’information est à son paroxysme au coeur du système bancaire et financier. Qu’il s’agisse des prêts, de transaction boursières, de transactions monétaires toutes les décisions sont prises avec une part d’incertitude. On se rappelle tous de la crise des subprimes de 2008 lorsque ces actifs toxiques et dont plus personne ne voulait et donc invendables avait inondé le marché. C’est un exemple de la manifestation de la sélection adverse.
  • Le marché de l’immobilier : les vendeurs peuvent dissimuler des problèmes structurels ou des vices cachés dans les propriétés qu’ils vendent.

Limites

La sélection adverse présente certaines limites qu’il est important de prendre en compte. Tout d’abord, elle repose sur l’hypothèse que les parties impliquées dans la transaction cherchent à maximiser leur intérêt personnel. Cela peut ne pas être le cas dans certaines situations où les parties ont des motivations différentes.

De plus, cela suppose que l’information privilégiée est parfaitement dissimulée par la partie mieux informée. Dans la réalité, il peut y avoir des signaux ou des indices qui permettent à l’autre partie de détecter cette information privilégiée.

Enfin, elle peut être atténuée par des mécanismes de régulation ou des incitations économiques appropriées. Par exemple, les compagnies d’assurance peuvent ajuster leurs primes en fonction du risque individuel des assurés pour limiter les effets de la sélection adverse.

A retenir

La théorie économique de la sélection adverse est un concept essentiel pour comprendre les effets néfastes de l’asymétrie d’information dans les transactions économiques. Elle explique comment l’information privilégiée d’une partie peut entraîner des conséquences négatives pour l’autre partie. En comprenant ses mécanismes, il est possible de mettre en place des stratégies et des régulations appropriées pour atténuer ses effets comme par exemple une réglementation légale ou l’intervention du tierce partie intermédiaire neutre pouvant intervenir lors de transactions.

finpedia.frhttp://finpedia.fr
La passion de la Bourse et de la Finance

Rejoignez Finpedia

- Ne manquez aucune notification

- Accédez à nos articles Premium

- Accédez à nos articles sur tous vos appareils

Sur le même sujet

Article précédent